Deutsch English Français

Pour aller plus loin...

PDF Affiche

 

Saison 18-19

Troisième saison de concerts de l’Association Bécon Cavaillé-Coll depuis la restauration du grand orgue historique de Saint-Maurice-de-Bécon, elle se concentre autour du festival traditionnellement organisé en deux moments privilégiés : un week-end à l’automne puis un autre au Printemps.
L’association ne manquera pas de participer par ailleurs au Jour de l’orgue 2019 en mai, en partenariat avec la Ville de Courbevoie.
Exceptionnellement cette année, l’orgue ne se fera pas entendre à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine en raison du nettoyage et de l’accord général dont il bénéficiera à la suite des travaux de rénovation de l’église. Mais c’est donc dans un écrin lui-aussi restauré que l’Association Bécon Cavaillé-Coll aura le plaisir d’accueillir son public lors des premiers concerts de cette nouvelle saison, les 13 et 14 octobre 2018 !

Romantisme allemand

L’orgue de Bécon a déjà largement célébré le romantisme dont il est né. Issu de la tradition française mais fruit d’un esprit au confluent des goûts germanique et français, l’instrument a souvent donné à entendre cette ambivalence stylistique. Cette fois-ci, le cap est passé et nous visitons plus particulièrement le Romantisme d’outre-Rhin.
Berceaux de ce courant de pensée dès la fin du XVIIIe siècle, l’Allemagne a offert une foule de compositeurs tous plus illustres les uns que les autres : Schumann, Brahms, Liszt, Mendelssohn…
Embrassant l’ensemble du siècle, la programmation de cette troisième saison tentera d’explorer les différentes voies de ce Romantisme allemand, tantôt religieux, nationaliste ou amoureux mais toujours musical.

 

Information

Samedi 13 octobre 2018, 20H30

Concert spirituel

Le romantisme religieux

Yves Castagnet, orgue (Notre-Dame de Paris)

Œuvres de Franck, Mendelssohn et Reubke

L’exaltation du sentiment religieux fait partie intégrante du Romantisme et s’exprime bien au-delà des portes des lieux de culte. C’est notamment le cas des œuvres de Mendelssohn et Reubke ici présentées et explicitement dédiées au concert. Mendelssohn, re découvreur de l’œuvre de Bach, s’inscrit dans une certaine tradition luthérienne alors que Julius Reubke, brillant disciple de Liszt, offre une vision épique du Psaume 94 : « Dieu des vengeances, Yahweh, Dieu des vengeances, parais ! ».

En contrepoint, deux œuvres françaises rappellent que le concert peut-être aussi le lieu de musiques totalement profanes.

Pour défendre ce beau programme, nous aurons la joie d'accueillir Yves Castagnet, organiste de chœur à Notre-Dame de Paris et musicien de l'orgue unanimement acclamé par le public..

Jeu de l'organiste retransmis sur écran géant
Entrée libre, participation aux frais

Dimanche 14 octobre 2018, 16H00

La voie du Maître

Un écho de Johann Sebastian Bach

Thomas Monnet, orgue

Œuvres de Bach, Brahms, Liszt, Reger et Schumann

Schumann, Liszt ou Reger, tous ont écrit sur le nom de BACH, c’est dire si la redécouverte par Mendelssohn de l’œuvre du Cantor de Leipzig a marqué les esprits. Autour de deux œuvres emblématiques du Maître au fait de son art, les œuvres présentées dans ce concert tentent de montrer comment ces compositeurs, tout en conservant Bach à l’esprit, ont su s’en détacher.

A quelques jours de la commémoration du centenaire de l’armistice de 1918, la Trauerode de Max Reger prendra une dimension toute particulière.

Jeu de l'organiste retransmis sur écran géant
Entrée libre, participation aux frais

 

 

La saison 2018-2019 se poursuivra au printemps !

 

 
© Association Bécon Cavaillé-Coll - 2015-2018